• L'Histoire des huîtres

     Histoire voir... préhistoire

    Un peu d'histoire

     A l’ère secondaire,  il y a environ 190 millions d’années, est apparu l’ancêtre de l’huître.

    Il subsiste aujourd’hui une centaine d’espèces vivant dans la plupart des mers et océans.

    Au néolithique (-5000 ans), partout où l’homme de cette époque péchait, on a retrouvé des coquilles d’huîtres en quantités importantes.

    En Chine, les huîtres sont cultivées depuis la nuit des temps. Depuis toujours on entaille des bambous sur lesquels on fixe des coquilles, et que l’on dispose en mer afin que les larves d’huîtres viennent s’y fixer.

    Les romains étaient de grands amateurs d’huîtres et pratiquaient l’ostréiculture. Ils avaient déjà remarqué que " les huîtres sont meilleures en certains lieux qu’en d’autres ". Quand la Gaule fut asservie, les romains importèrent des huîtres des côtes bretonnes et de la Manche.

    Auprès de la plupart des villas romaines, on a retrouvé des amas de coquilles d’huîtres.
    Les bancs naturels d’huîtres étaient extrêmement abondants sur le littoral de la mer du Nord et de la Manche.

    Les bancs semblaient inépuisables à tel point qu’une ordonnance du roi en 1726, en vue de protéger nos richesses côtières, interdisait toute espèce de drague excepté pour la pêche de l’huître.


    L’exploitation intensive des bancs d’huîtres entraîna la raréfaction de ce mollusque et au XVIIIe siècle, l’autorité royale dû pour la première fois réprimer les abus.

     
     

    Histoire voir... préhistoire